ecolochic.net : vivre chic et écologique

Rapide E, une Aston Martin électrique en série limitée à 155 exemplaires

Lundi 6 Mai 2019


Aston Martin a profité du salon automobile de Shanghai, qui se tenait le mois dernier en Chine, pour dévoiler son tout premier supercar électrique : la Rapide E.

Dérivée de la Rapide S, la Rapide E abandonne son V12 au profit d'une batterie lithium-ion de 65 kWh et de deux moteurs électriques, placés à l'arrière, qui propulsent le véhicule à 60 mp/h en moins de 4 secondes (4,2 pour la version thermique) et à une honorable vitesse de pointe de 250 km/h (303 pour la version thermique) pour une autonomie de 320 kilomètres.

A priori concurrente de la Tesla model S, l'Aston Martin Rapide E ne sera toutefois commercialisée qu'à 155 exemplaires, pour un tarif encore inconnu mais sans doute supérieur à celui de l'américaine.

La Rapide E sera produite dans le village de St Athan au pays de Galles (UK) et aurait déjà séduit un célèbre agent secret britannique puisque la Rapide E sera très probablement la prochaine "James Bond Car".


Rédigé par Jerome Bouteiller




Inscription à la newsletter




ecolochic est le premier magazine digital à la croisée des univers du développement durable et du luxe.

ecolochic respecte l'environnement : 100% biodégradable, développé sur du papier électronique recyclé certifié PEFC, par une équipe de passionnés qui aiment autant le chic que l'éthique, le standing que le green. Donnant à découvrir news, rencontres, tendances et innovations, ecolochic remplit un rôle d'informateur, mais aussi de facilitateur entre marques haut de gamme et lecteurs à fort pouvoir d'achat. Notre démarche ? Décomplexer l'art de vivre haut de gamme, avec une pointe d'humour ou de légèreté, en montrant que l'éco-responsabilité est possible sans verser dans une dimension anxiogène, contraignante ou intrusive. Ici, pas de militantisme, pas de prosélytisme, juste de l'hédonisme mais avec du sens ! Notre bilan carbone se veut le plus neutre possible, voilà pourquoi nous ne vous proposons jamais d’imprimer ces pages.