ecolochic.net : vivre chic et écologique

Porsche habille ses voitures de fibre de lin

Jeudi 8 Octobre 2020

Voici la dernière innovation à l’impact environnemental positif de la célèbre entreprise de bolides de sport : remplacer la carrosserie en carbone par des fibres naturelles recyclables.



Le lin concurrence le carbone

En étroite collaboration avec des acteurs comme la firme suisse Bcomp et le ministère fédéral de l'Alimentation et de l'Agriculture (BMEL), Porsche lance son nouveau kit carrosserie aux composants régénérateurs. Le carbone se fait détrôner, et sans regrets : tout en prêtant attention à ce que l’emprunt de fibres de lin ne fragilisent pas les cultures vivrières, les matériaux utilisés continuent de partager les propriétés similaires aux composites en fibre de carbone (CFRP) utilisées jusqu’à présent. Les normes de qualité et de sécurité des nouveaux matériaux restent, de surcroît, identiques.

Un impact simple : alléger les voitures de sport de série par un polymère renforcé en fibre de lin cultivé afin d’émettre moins de CO2. C’est ce que l’entreprise met en pratique en remplaçant progressivement la tôle d’acier et l’injection de plastique par des matériaux composites (notamment en fibre de lin) de son modèle Porsche 718 Cayman GT4 Clubsport MR.
 

Porsche joue sur la fibre éco-responsable

Pour remplacer la fibre de carbone, la fibre de verre ou le Kevlar (une fibre textile), le constructeur allemand est allé explorer ce que la nature a encore à nous offrir. Que ce soit des graines de ricin, de café, des fibres de coton, de chanvre, d’hibiscus, de kénaf ou de lin, les plantes ont bon dos dans la fabrication de nouveaux composants, vers une consommation plus durable.
La maison allemande témoigne : « Les pièces non-structurelles façonnées dans des matériaux composites armés de fibres naturelles offrent les mêmes avantages en termes de résistance et d'allègement que celles moulées en polymère renforcé de fibre de carbone. En revanche, leur fabrication est moins énergivore et plus économique : elle émet environ 75 % de CO2 en moins qu'une pièce en fibre de carbone. »

Ainsi parée, la voiture de compétition, toujours accompagnée par son « six cylindres à plat 3.8 de 425 ch », défilera lors de la prochaine course des 24 h du Nürburgring. Enfin, si les prochains essais sont concluants, les nouvelles pièces de carrosserie pourraient être proposées à la vente aux clients.
 


Rédigé par




ecolochic est le premier magazine digital à la croisée des univers du développement durable et du luxe.

ecolochic respecte l'environnement : 100% biodégradable, développé sur du papier électronique recyclé certifié PEFC, par une équipe de passionnés qui aiment autant le chic que l'éthique, le standing que le green. Donnant à découvrir news, rencontres, tendances et innovations, ecolochic remplit un rôle d'informateur, mais aussi de facilitateur entre marques haut de gamme et lecteurs à fort pouvoir d'achat. Notre démarche ? Décomplexer l'art de vivre haut de gamme, avec une pointe d'humour ou de légèreté, en montrant que l'éco-responsabilité est possible sans verser dans une dimension anxiogène, contraignante ou intrusive. Ici, pas de militantisme, pas de prosélytisme, juste de l'hédonisme mais avec du sens ! Notre bilan carbone se veut le plus neutre possible, voilà pourquoi nous ne vous proposons jamais d’imprimer ces pages.