ecolochic.net : vivre chic et écologique

Un futur palace-oasis écologique au Qatar ?

Lundi 9 Novembre 2020

Un hôtel de luxe durable au cœur du désert : voilà le projet du cabinet d’architecture Espagnol Sanzpont Architectura qui présente son « Palais de la Nature », peut-être une façon de répondre aux critiques sur son retard en matière d’écologie.


http://www.hotelseconews.com/local/cache-vignettes/L456xH285/palace-for-nature-s121213-1-bc033.jpg
http://www.hotelseconews.com/local/cache-vignettes/L456xH285/palace-for-nature-s121213-1-bc033.jpg

Une architecture verte et lumineuse

Le Sidra, cet arbre indigène typique du désert du Qatar, a inspiré les architectes : ses racines s’ancrent fermement dans le sol et ses branches, tendues vers le ciel, s’étalent quasiment en demi-cercle de part et d’autre du tronc. C’est l’esthétique que l’on retrouve sur la maquette du projet, où l’espace principal, construit sur une oasis, forme une canopée transpercée par les rayons du soleil. Dessous, l’effet « forêt tropicale » sera garanti, avec ces ombres qui viendront se projeter sur le sol.
 
Comment le palace est-il aménagé ? L’espace sera occupé par une succession de pavillons, de pièces d’eau et de jardins (extérieurs comme intérieurs). La végétation est une des composantes principales du lieu. 

Adieu les climatiseurs ?

Cette fois-ci, adieu les climatiseurs que l’on retrouve partout dans la Cité-État. De gros brumisateurs devraient pulvériser des fines gouttelettes d’eau au sein du dôme afin de créer un micro-climat. Ainsi, la température idéale pourrait quand même être obtenue tout en apportant de l’humidité pour les nombreuses plantes. 
Sauf que dans un désert, l’eau est rare me direz-vous. Effectivement, et le cabinet d’architectes répond à ce problème de la manière suivante : pomper l’eau salée des nappes phréatiques sous-terraines inexploitables pour la consommation ; dessaler l’eau dans une usine ; la stocker sur place. Elle servirait ainsi à alimenter les piscines, l’arrosage des jardins et des plantes et approvisionner les salles de bains en eau. Un système de récupération a aussi été pensé d’après eux. 
 
Enfin, à quelle énergie le cabinet a-t-il songé pour éclairer le palace ? Grâce au dôme semi-ouvert, la lumière naturelle sera privilégiée. Des panneaux photovoltaïques seront installés, enveloppant la structure elle-même.  


Rédigé par




ecolochic est le premier magazine digital à la croisée des univers du développement durable et du luxe.

ecolochic respecte l'environnement : 100% biodégradable, développé sur du papier électronique recyclé certifié PEFC, par une équipe de passionnés qui aiment autant le chic que l'éthique, le standing que le green. Donnant à découvrir news, rencontres, tendances et innovations, ecolochic remplit un rôle d'informateur, mais aussi de facilitateur entre marques haut de gamme et lecteurs à fort pouvoir d'achat. Notre démarche ? Décomplexer l'art de vivre haut de gamme, avec une pointe d'humour ou de légèreté, en montrant que l'éco-responsabilité est possible sans verser dans une dimension anxiogène, contraignante ou intrusive. Ici, pas de militantisme, pas de prosélytisme, juste de l'hédonisme mais avec du sens ! Notre bilan carbone se veut le plus neutre possible, voilà pourquoi nous ne vous proposons jamais d’imprimer ces pages.