ecolochic.net : vivre chic et écologique

L'Hôtel de la Mer : un futur 4 étoiles éco-responsable en Bretagne

Mercredi 3 Juin 2015

Un projet d’hôtel écolochic dans le village côtier en désertification de Brignogan-Plages : voilà l’idée de deux entrepreneurs locaux qui ambitionnent de redonner ses lettres de noblesse à cette station balnéaire bretonne réputée des années 30.


Ce futur Hôtel de la Mer, situé dans la région Finistère sur la Côte des Légendes, possède non seulement une localisation idyllique, pieds-dans-l'eau, au bord de l’Atlantique entre plages de sable fin et rochers, mais aussi une histoire qui mérite une attention toute particulière, portée par ses nouveaux propriétaires.
Anne Robert et Philippe de Saint Victor se passionnent pour ce projet d’entreprise (et de vie !) après avoir accompli leur carrière dans le tourisme. En février dernier, ils font l’acquisition de cette ancienne bâtisse des années 20, avec pour objectif une rénovation complète et une ouverture au printemps 2016.

Tout l’univers minéral qui environne ladite demeure historique de cette côte sauvage, inspire le couple dans la création du projet hôtelier qu’ils veulent écologique et respectueux de l’environnement.
Si Brignogan fut une station réputée et très fréquentée dans les années 30, elle est aujourd’hui plus secrète et a gardé une authenticité rare que Anne et Philippe entendent bien préserver.
 
Une destinée chahutée

Depuis sa création avant-guerre, l’Hôtel de la Mer a connu les affres de l'Histoire et accueilli successivement le centre de vacances d’un comité d’entreprise, puis des classes de mer, avant de finir en lieu de réceptions pour la commune.
Aujourd'hui, l’objectif d'Anne et Philippe est double. Disposer d’une norme écolabel pour l’établissement et entreprendre des actions réellement éco-responsables dans toutes les étapes qui composent le projet, et ainsi offrir une expérience client nouvelle.
Énergies renouvelables, traitement de l'eau, performances énergétiques : tout est sujet à observer scrupuleusement les règles d’une éthique bien étudiée correspondant à l’état d’esprit écologique qui positionne l’Hôtel de la Mer.
 
Mettre en avant les savoir-faire locaux,  coordonner les travaux avec les fournisseurs et prestataires de la région qui seront eux-mêmes éco-responsables, rénover les bâtiments en biomatériaux, exploiter les énergies mixtes (bois-éolien-solaire), récupérer les eaux de pluie, opérer le tri sélectif...  le quatre-étoiles se veut soucieux des détails qui feront la différence pour satisfaire une expérience client haut de gamme. Deux exemples concrets : dans cet univers marin, on utilisera des peintures sans pétrochimie à base d’algues, tandis que la carte gastronomique du restaurant sera élaborée dans le respect des saisons et d'après des produits bio et locaux.
 
Sensibilisation en douceur

Le maître-mot pour Anne et Philippe ? La valorisation du patrimoine breton. Leur crédo ? Accueillir les clients en les accompagnant dans une sensibilisation à l’environnement : balades sur le GR 34 ou la "Voie verte", découverte des algues bretonnes sous ces aspects culinaire, cosmétique, matière première etc.
 
Avec ses 18 chambres et 8 appartements, ses restaurant gastronomique et salon de thé-café, gageons que ce futur Hôtel de la Mer saura redonner vie à Brignogan-Plages. Un lustre d’antan retrouvé en version écolochic, forcément on aime !


Plus d'informations : http://leteaser.fr/hoteldelamer


Rédigé par Anne Rafaeli






ecolochic est le premier magazine digital à la croisée des univers du développement durable et du luxe.

ecolochic respecte l'environnement : 100% biodégradable, développé sur du papier électronique recyclé certifié PEFC, par une équipe de passionnés qui aiment autant le chic que l'éthique, le standing que le green. Donnant à découvrir news, rencontres, tendances et innovations, ecolochic remplit un rôle d'informateur, mais aussi de facilitateur entre marques haut de gamme et lecteurs à fort pouvoir d'achat. Notre démarche ? Décomplexer l'art de vivre haut de gamme, avec une pointe d'humour ou de légèreté, en montrant que l'éco-responsabilité est possible sans verser dans une dimension anxiogène, contraignante ou intrusive. Ici, pas de militantisme, pas de prosélytisme, juste de l'hédonisme mais avec du sens ! Notre bilan carbone se veut le plus neutre possible, voilà pourquoi nous ne vous proposons jamais d’imprimer ces pages.