ecolochic.net : vivre chic et écologique

Quadrofoil : mi jet-ski mi bateau, l'hydroptère tout-électrique glisse enfin sur les flots

Mercredi 8 Juillet 2015

De la science-fiction ? Non, de l'innovation ! Mi-bateau mi-scooter des mers, ce bolide motorisé 100% électrique et au design aérodynamique sort pour l'été ! De la station chic du Touquet à la Riviera show-off, préparez-vous à le voir débarquer sur toutes les plages...



Malgré des tarifs élevés, le secteur des engins motorisés dits "récréatifs" est en plein boom ! Ce nouvel essor s'explique par les performances nettement améliorées des moteurs électriques (comme en témoignait dans nos colonnes Stefan Frauscher), par les matériaux utilisés, plus légers et plus respectueux de l'environnement, et par l'émergence d'une nouvelle vague de designers à la créativité débridée.

A l'instar des fondateurs visionnaires de Quadrofoil. Après une présentation de prototype au salon Internautica en 2012, quelques années de R&D puis de vente sur pré-commande, l'entreprise slovène a débuté il y a quelques jours la commercialisation en série de son véhicule révolutionnaire : une sorte de scooter des mers bi-place, à propulsion électrique, en fibre de carbone et Kevlar, monté sur 4 foils amovibles.

26 fois moins d'énergie consommée qu'un Zodiac

Grâce au groupe autrichien Alumero, important industriel de l'aluminium qui a répondu à la levée de fonds de Quadrofoil, les ingénieurs slovènes ont enfin pu développer à grande échelle leur hydroptère de luxe. "Le quadrofoil est un produit hautement émotionnel, avec un potentiel considérable pour le futur", a bien compris Manfred Rosenstatter, président de Alumero.

S'il flotte classiquement à l'arrêt ou au ralenti, à partir de 6 nœuds (environ 13 km/h) le quadrofoil se soulève littéralement grâce à ses ailes latérales profilées en aluminium, et procure ainsi à ses passagers une sensation unique de glisse. Hissé au-dessus des flots, ce bolide dit insubmersible est en effet moins sensible à la houle et aux vagues qu'un scooter ou un bateau.

Silencieux, avec un moteur hors-bord qui ne produit aucune émission de carburant ou de gaz, le quadrofoil est parfaitement éco-responsable. Grâce à sa portance exceptionnelle, il réduit la production de vagues sur son passage, permettant de "voler" sur lacs et rivières avec un impact minimal sur le biotope aquatique, et d'accéder à des zones écologiquement sensibles telles que les réserves marines protégées.
En valeur énergétique, il consomme moins de 1 € d'électricité par heure de conduite, et peut être entièrement rechargé en moins de deux heures sur circuit, ou en une journée grâce aux panneaux solaires souples fournis et conçus pour être pliés à l'intérieur de l'embarcation comme source d'alimentation d'urgence. En comparaison d'un petit Zodiac, à une vitesse moyenne de 7 nœuds, le quadrofoil consomme 26 fois moins d'énergie !

Deux modèles, pesant chacun 100 kg, sont proposés : le premier, baptisé Q2A, annonce 50 km d'autonomie et une vitesse maximale de 16 nœuds pour un tarif de 16 000 euros. Le second modèle, plus performant, le Q2S Electric Limited Edition, conjugue une autonomie de 100 km et une vitesse de pointe de 21 nœuds, pour un tarif de 22 500 euros.
Plus cher qu'un jet-ski évidemment mais aussi plus confortable et définitivement plus écolo et high-tech, puisque c'est l'écran tactile installé dans le cockpit qui indique le niveau de batterie et la consommation réalisée. De quoi faire trembler le petit monde du yachting...

Plus d'informations : quadrofoil.com


Quadrofoil : mi jet-ski mi bateau, l'hydroptère tout-électrique glisse enfin sur les flots




Rédigé par Fabrice Clément et Elodie Declerck






ecolochic est le premier magazine digital à la croisée des univers du développement durable et du luxe.

ecolochic respecte l'environnement : 100% biodégradable, développé sur du papier électronique recyclé certifié PEFC, par une équipe de passionnés qui aiment autant le chic que l'éthique, le standing que le green. Donnant à découvrir news, rencontres, tendances et innovations, ecolochic remplit un rôle d'informateur, mais aussi de facilitateur entre marques haut de gamme et lecteurs à fort pouvoir d'achat. Notre démarche ? Décomplexer l'art de vivre haut de gamme, avec une pointe d'humour ou de légèreté, en montrant que l'éco-responsabilité est possible sans verser dans une dimension anxiogène, contraignante ou intrusive. Ici, pas de militantisme, pas de prosélytisme, juste de l'hédonisme mais avec du sens ! Notre bilan carbone se veut le plus neutre possible, voilà pourquoi nous ne vous proposons jamais d’imprimer ces pages.